La presse en ligne adepte des liens externes

Si les SEO se méfient des liens externes et les limitent pour ne pas faire fuir leur ami Pagerank, les sites médias sont de plus en plus nombreux à insérer dans leurs articles ces fameux backlinks.

Dans le groupe Melty, cette pratique semble inévitable depuis longtemps. Un ancien stagiaire annonçait en mai dernier que le format des articles était imposé avec 2 paragraphes, 2 liens internes et 1 lien externe. A voir les derniers articles, cette trame semble toujours d’actualité.

Depuis quelques mois, cette attitude semble être suivie par d’autres sites médias. Fréquentant activement certains sites à autorité, j’ai pu remarquer une évolution. Ils mettent de plus en plus des liens externes (parfois en nofollow) ! Si avant ils se contentaient de citer une source, aujourd’hui ils mettent un lien.

Bien sûr, ils dirigent rarement les liens vers des sites concurrents mais plutôt vers des sources en anglais, comptes sociaux, chaîne Youtube, etc.

Pourquoi est-ce bien de créer des liens externes sur son site ?

Les référenceurs ne sont pas franchement habitués à créer des liens externes pour d’autres sites. Depuis quelques années, cela se fait plus afin, notamment, de planquer ses propres liens depuis ses CP, blogs secondaires, articles de guest blogging, etc.

Mais pour un site média qui ne vend pas de lien ni n’en échange (à priori), à quoi servent donc ces liens ? Tout d’abord il faut se dire que c’est naturel pour un site d’avoir des liens externes, ce sont surtout les ancres qui peuvent marquer un abus. Ensuite, et c’est la raison principale, afin de donner plus de crédit à une information, il faut citer la source. Un lien est la meilleure façon de le faire. Même Google veut que nous citions nos sources alors pourquoi s’en priver ?

Combien coûte un article sur un bon blog ?

Suite à mon article sur le coût du netlinking ou plutôt sur son augmentation, j’ai eu envie de vous donner un exemple. Je ne vais pas revenir sur le fait que les démarches sont plus délicates et longues pour pour avoir accès à un bon spot ou qu’il faut s’appliquer bien plus dans la rédaction. En revanche, je vais vous montrer le travail supplémentaire que demande l’entretien de son propre site. Avoir ses propres spots est une nécessité qui a aussi de nombreux avantages cependant il faut faire en sorte qu’ils ne soient pas pénalisés.

Coût d’un article sur un CP

Le principe de base d’un CP est d’avoir plein d’articles avec plein de liens. Alors quand j’avais un CP, je postais des articles dessus qui n’avaient qu’une seule finalité : balancer du lien. La valeur de cet article était disons de 100 patates.

Coût d’un article sur un blog de qualité

Aujourd’hui mes CP ne sont plus, je les ai transformé (avec plus ou moins de réussite) en blogs. Cela se traduit par des articles qui sont sensés intéresser les internautes et des articles qui n’ont pas de lien. Ainsi quand je publie un article pour un client, cet article coûte 100 patates aussi (en réalité plus car il est travaillé pour se fondre dans la ligne éditoriale du blog). Cependant, je ne m’arrête pas là. Je vais aussi publier d’autres articles pour camoufler celui qui a des liens. Je vais rédiger par exemple 2 nouveaux articles. Au final, pour chaque article SEO ajouté sur un spot clean, il ne coûte pas 100 patates mais 3 fois 10 patates.

Et aussi…

Par ailleurs, pour avoir un blog qui soit durable et puissant, il faut investir dans le design, avoir une activité sur les réseaux sociaux, booster le netlinking de ce site (un netlinking de plus en plus compliqué), … Tout cela a un coût.

Cet exemple montre l’inflation pour un netlinker et en rien le prix sur un blog, un vrai blog, pur et dur. Un article avec des liens peut se compter en centaine d’euros. Et là, je ne parle plus de « patates » mais bien d’euros.

Pourquoi le netlinking coûte plus cher ?

Par rapport à il y a 2 ans, le netlinking coûte plus cher. Ce n’est pas étonnant, il y a des raisons. Panda, Penguin et la pénalisation de nombreux CP y sont pour beaucoup. Pour avoir un netlinking efficace et durable, il faut passer plus de temps d’où des tarifs plus élevés.

Des spots plus difficiles à obtenir

Auparavant, je pouvais avoir accès à des dizaines et des dizaines de sites de CP simplement, sans même faire une demande. Aujourd’hui, ils sont nombreux à être pénalisés et les autres sont fermés aux inscriptions. Si j’ai un compte auteur, je peux continuer à y publier mais cela reste beaucoup plus rare qu’auparavant.

Il faut donc se tourner vers d’autres plateformes et certaines sont très bien avec une véritable ligne éditoriale. Ces guides pratique, sites d’actualités ou blogs personnels n’ont aucune mention au référencement et peuvent même présenter des articles sans lien. Ils sont plus armés pour durer et passer entre les goûtes d’une pénalité. Mais ce n’est pas évident de pouvoir y publier. Il faut négocier, échanger des mails et recommencer à chaque fois. Parfois, il faut faire un échange d’article et cela prend encore du temps.

Des textes orientés pour les internautes

En outre, publier sur de tels sites demande un effort supplémentaire. Il faut coller à la ligne éditoriale. Si c’est un blog perso, l’écriture est différente que sur un site d’actualité.

Par ailleurs, il faut écrire pour les internautes. Cela signifie qu’il faut intéresser le lecteur potentiel avec un texte répondant à leurs attentes.

Voici quelques exemples de sujets d’articles destinés à la promotion d’une boutique de chaussures comme Zalando :

  • Correspondance de la pointure US – FR (guide pratique)
  • Comment laver ses chaussures en cuir ? (guide pratique)
  • Mes 3 escarpins coups de coeur (blog perso)
  • Ma wishlist de novembre 2013 (blog perso)
  • Natalie Portman portait des escarpins Anna Field aux TROL (site d’actualité people ou mode)
  • Zalando : premier e-commerce de la Cité de Qarth (site d’actualité entreprise)
  • Hausse de 300 % du chiffre d’affaire de Zalando au premier trimestre (site d’actualité financière)

Il est évident que cela change du simple article de présentation de Zalando. Si le site est de qualité, il aura une ligne éditoriale claire alors ce sera plus facile de trouver le thème de l’article et la rédaction sera facilité. Du moins, il sera plus facile d’accoucher de la trame de l’article. En revanche des recherches seront peut-être nécessaires ce qui prendra du temps.

Quelles plateformes ?

Vous voulez savoir quelles sont les bonnes plateformes permettant de faire un netlinking bien propre ? A vous de les chercher ! En tout cas, ces pépites ne doivent pas être mises en avant sur un blog SEO comme le mien et encore moins listées. Il faut les garder précieusement et les partager uniquement à des personnes de confiance.

La triplette du boulet

Tout le monde connaît la triplette du bourrin et elle est bien dépassée et depuis longtemps. Laurent Bourrelly avait bien raison. Mais qu’en est-il de la triplette du boulet ?

Voici la recette :

  • Ancre désoptimisée : ici, lien, site ou ancre de type URL
  • Page sans pagerank
  • Nofollow

Si cette triplette du boulet ne semble vraiment rien apporter à un site, elle montre aussi comment est constitué un vrai lien naturel. Et pour cause, aucun SEO ne créerait ce type de lien, enfin à la base. Maintenant cela évolue pour éviter d’être trop flag. Mais les référenceurs ne poussent pas forcément jusque là. Je me demande souvent si Google ne va pas finir à donner poids qu’à ces liens et si Google n’accordera pas plus de crédit aux liens nofollow.

Les ancres désoptimisées

Si vous regardez des sites d’information ou des blogs vous allez trouver bon nombre de liens dont la structure est justement celle que les référenceurs ont appris à ne pas faire. Pour prendre un exemple, je vous propose de regarder cet article de Rue89 (sélectionné au hasard) :

liens-rue89

Dans ce billet d’une journaliste Rue89, vous trouverez plusieurs liens sortant dont 4 dans l’extrait dont j’ai fait une capture. Je pense que cela montre bien comment sont créés des liens naturels. Il y a deux liens vers des sites de référence : Wikipedia pour expliquer le terme « NERD » et IMDB pour présenter le film en question. Si pour le premier l’ancre est ce qu’on pourrait dire optimisée, ce n’est pas le cas du suivant. Les deux autres liens concernent des blogs dont le premier est celui officiel du réalisateur du film avec une ancre très sobre « son blog » et le dernier est un blog dans la thématique dont le lien s’avère être complètement dés-optimisé. Faisons-nous pareil avec nos articles SEO ?

Le rôle du pagerank

Je mets volontairement le terme « pagerank » car il est à la fois ce que tout le monde recherche et à la fois un paramètre complètement désuet aujourd’hui. Il serait plus pertinent de parler du poids ou du jus d’une page. Avoir un lien sur ce type de page est un bon signe, en principe. Cependant en abuser n’est pas la solution. Avoir des liens uniquement depuis des sites avec un gros PR peut apparaître comme suspect. Il faut avoir un panel de liens venant de sites avec plus ou moins d’autorité.

Le nofollow

Si le nofollow les référenceurs diront qu’il ne faut pas le chercher et que c’est lui qui vient à nous, je serais un peu moins catégorique. Je pense au contraire que les liens naturels et en nofollow n’arrivent pas si facilement surtout dans certaines thématiques. Lorsque l’on s’occupe du référencement global d’un site il faut donc s’occuper à créer des liens de ce type. Pas la peine de rédiger un article de 500 mots pour placer un seul lien nofollow mais en commentant quelques blogs et en se créant quelques profils cela peut permettre de varier un peu ses liens et d’avoir une part nofollow/dofollow raisonnable (lire ici chez SeoMix).

Conclusion

Je vais juste revenir sur le terme « boulet » car en réalité ces liens ne sont pas des boulets. Même ceux en nofollow. Ils peuvent avoir un impact faible sur le référencement mais sont excellents pour apporter du crédit au site. C’est loin de l’image d’un boulet entraînant un ndd dans les profondeurs des SERP. Ces liens constituent une base de netlinking propre qui permettent ensuite de travailler plus sereinement des liens qualitatifs.

En tout cas, je signe de suite pour un lien sur Lemonde.fr ou Aufeminin.com avec une ancre URL et sur une page profonde très peu ventilée en liens depuis d’autres pages du portail !

Test : les sites pénalisés plus puissants que des sites non-pénalisés ?

Suite à ce test sur les sites SEO pénalisés, il est clair que malgré une pénalité un site apporte du jus. La question est de savoir si le jus est important ou négligeable.

Je voulais savoir s’il est plus intéressant de poster un article sur un CP de qualité qui est pénalisé ou plutôt sur un petit CP avec peu de liens.

Le test

J’ai donc cherché à comparer l’apport de liens depuis des sites pénalisés qui avaient un peu de jus (pas mal de liens, ils avaient du PR avant la pénalité, …) par rapport à des sites dont le netlinking est faible.

J’ai fait le test sur 6 modèles différents afin de pouvoir avoir une tendance :

  • 2 nouveaux noms de domaine (NDD1 et NDD2)
  • 2 nouvelles pages d’un même site (P1 et P2)
  • 2 blogs sur la plateforme WordPress (WP1 et WP2)
  • 2 blogs sur la plateforme Agence Presse (AP1 et AP2)
  • 2 blogs sur la plateforme Unblog (UB1 et UB2)
  • 2 blogs sur la plateforme Tumblr (T1 et T2)

Les pages « 1 » sont linkées par deux sites non-pénalisés et les pages « 2 » par deux sites pénalisés.

A noter que l’on ne peut pas comparer la puissance des plateformes de blogs car je n’ai pas utilisé les mêmes méthodes pour chaque site. Ainsi sur Tumblr, les title ne comprenaient pas le keyword. Pour les 2 nouveaux ndd, j’ai utilisé des portails SEO différents (des CP alors que pour les autres il s’agissait de diggs). En revanche j’ai gardé le même nombre de mots, les mêmes liens, les mêmes ancres sur une même plateforme afin de pouvoir comparer le « 1 » du « 2 ».

Le test a commencé le 23 novembre 2012 pour se terminer aujourd’hui. Il a donc duré 2 mois et demi.

Résultats dans les SERP

Le 6 février 2013 : UB1, WP1, NDD1, WP2, AP2, AP1, NDD2, P1, P2, UB2, T2, T1.

Pendant le test, les classements étaient similaires avec au début AP1 devant AP2.

Analyses

Sur les 6 tests, 4 placent les pages des sites non-pénalisés (les « 1 ») avant celles de sites pénalisés (les « 2 »). Les pages qui arrivent en tête sur la requête sont celles qui ont été liées par des sites non-pénalisés.

Par ailleurs, le temps d’indexation est plus long pour les sites qui ont des BL depuis des noms de domaine pénalisés. C’est assez normal car les pages de ces sites ont elles aussi du mal à s’indexer.

Conclusions

Même si les résultats ne sont pas unanimes, il est clair pour moi que les sites pénalisés (annuaires, diggs-like, communiqués de presse) ont perdu beaucoup de linkjuice. Alors que j’ai utilisé des plateformes qui étaient de qualité (portails SEO avec une certaine renommée, de nombreux liens, et auparavant du pagerank), celles-ci n’apportent pas plus que de modestes sites au netlinking défaillant et même moins dans la majorité des cas.

Si je conseillais la dernière fois de ne pas retirer ses textes d’une plateforme pénalisée, il est clair pour moi :

  • il ne faut plus utiliser les sites pénalisés pour son netlinking

Alors, mesdames, messieurs, arrêtez de chasser des liens depuis des CP pénalisés et monter votre propre nouveau blog. Avec un netlinking de seulement 10 ou 20 liens, celui-ci pourrait rapidement être plus efficace que tout site pénalisé même si celui-ci a (encore) du pagerank et un nombre de liens conséquents.

Google m’a travesti

Depuis l’arrivée de Panda et de Penguin, mes habitudes ont changé. Avant, mes récits étaient assez formels. Des écrits à la troisième personne décrivant des services avec des petits liens ici ou là. Sur les sites de communiqué de presse, j’enchaînais des « il », « ce site », « cette boutique », … Mais ça, c’était avant.

Aujourd’hui tout a changé. Google m’a travesti. Si je porte toujours des collants ce n’est pas parce qu’il s’agit de mon costume de super-seo mais plutôt parce que je m’appelle Alice, Virginie, Clara, Judith, …

Je ne suis plus un rédacteur anonyme au service d’une marque tel un robot qui aligne des mots. Je personnalise l’article en maniant le « je » et j’essaye de pimenter l’ensemble avec des « j’aime », des « j’adore » ou encore de poser des questions à mes (supposés) lecteurs.

Alors oui, je continue à écrire des articles et à les publier sur des WP. Sur mes blogs généralistes, j’essaye d’intéresser les lecteurs avec des billets sur les séries TV, des actualités ou des vidéos humoristiques. Je donne mon avis aussi afin d’apporter quelque chose de différent, quelque chose qui ne se trouve pas ailleurs. Sur mes blogs mode, ce n’est pas évident de parler de chaussures pour femmes ou de robes de cette façon, alors j’ai un prénom féminin.

Cette méthode n’est peut-être pas éthique mais le netlinking en 2012 n’est pas désiré et il faut trouver des solutions pour masquer ses liens. Il faut faire en sorte que ces liens soient posées naturellement dans l’article, qu’ils ne choquent pas le lecteur. Les plateformes de CP gratuits disparaissent alors que de vrais blogs qui vendent des liens restent en place. Où est la justice dans tout cela ? Il y en a pas. Alors oui je me travestit pour Google dans l’espoir d’avoir des sites et des liens qui restent en place longtemps et conservent leur jus. 

Peut-être que le CP comme on le connaissait en 2010 est mort, mais le CP type blog a encore de beaux jours devant lui.

Obtenir un blog gratuit de qualité

Les blogs sur les plateformes de blogs gratuits sont intéressants pour plusieurs raisons. Tout d’abord il s’agit d’un moyen gratuit permettant d’obtenir facilement des liens. Ensuite il est possible de profiter du trustrank de la plateforme voire même des liens internes.

En se rendant sur WordPress, Agence Presse, Blogspot ou Unblog, il est facile de se créer un nouveau blog mais je viens de découvrir une petite astuce permettant d’obtenir du pagerank et des liens pour ces blogs.

C’est en créant un blog sur le réseau RMC que j’ai découvert qu’il était possible de récupérer un blog ancien ou plutôt un sous-domaine ancien (pas les articles). J’avais choisi un mot générique comme sous-domaine et il était bizarrement libre. En réalité il a certainement était désactivé auparavant et l’administrateur de cette plateforme me l’a attribué.

Il s’agit donc de trouver des blogs qui disparaissent de ces portails de blogs gratuits afin de redemander rapidement le sous-domaine abandonné. Je ne sais pas trop faire pour connaître les blogs dans cette situation mais je fais confiance à votre créativité pour trouver une astuce efficace.

Pour ma part, le blog était toujours indexé dans Google avec un PR1 (c’est déjà pas mal) et quelques liens (plus de 200 BL selon Ahrefs). C’est une bonne affaire sachant que j’ai dépensé 0 euro et que je n’ai rien à payer en terme d’hébergement.

Test : les sites SEO pénalisés sont-ils encore intéressants ?

A la suite de la pénalisation de nombreux portails SEO, nous nous sommes demandés s’il fallait conserver nos liens sur ces noms de domaines que Google a sanctionné. J’ai donc réalisé un test pour vérifier cela.

Le test

J’ai utilisé des blogs créés pour l’occasion sur les plateformes Agence Presse, Unblog et WordPress. J’ai créé donc 3 blogs sur chacune de ces trois plateformes soit 9 blogs. Cela m’a permis d’avoir 3 résultats à comparer.

Le principe était de voir quels articles de ces blogs se plaçaient le mieux sur un data center de Google.fr avec un keyword original.

La variable de ce test était le netlinking des articles. Les blogs 1 servaient de témoin et n’ont eu aucun lien spécifique. Les blogs numéro 2 avaient 4 liens depuis des ndd pénalisés. Les blogs numéro 3 avaient 1 lien depuis un ndd non-pénalisé par Google.

Les blogs

La mise en place des 9 blogs s’est déroulée le 18 juin sur une heure. Chaque blog WordPress possède le même template, idem sur Agence Presse et sur Unblog. Sur chaque blog, j’ai créé 1 article d’environ 40 mots. J’ai aussi ajouté 2 tags (les mêmes) afin de favoriser l’indexation. Le keyword recherché était dans le texte ainsi que dans le titre. Chaque titre avait la même base : « variante, mot 1, mot 2, keyword ».

Résultats dans les SERP

  • H2 : AP2, AP1, AP3.

> Création de trois liens depuis trois diggs pénalisés à destination des blogs numéro 2.

  • J2 : WP2, AP2, AP1, AP3.
  • J4 : WP2, AP2, AP1, AP3, WP1.
  • J5 : WP2, WP1, AP1, AP2, AP3.

> Création d’un lien sur les blogs 3 depuis un digg non-pénalisé.

> Création d’un lien sur les blogs 2 depuis un digg pénalisé.

  • J8 :  WP2, WP1, UB2, WP2, AP3, AP1, UB3, UB1. Tous les blogs sont indexés.
  • J11 : AP3, WP2, WP1, UB2, WP3, AP2, AP1, UB3, UB1.
  • J14 : AP3, WP2, WP1, UB2, WP3, AP2, AP1, UB 3, UB1.
  • S5 : WP3, AP3, WP2, WP1, UB2, AP2, AP1, UB3, UB1. (edit 24 juillet 2012)

Analyses

Un résultat est pour moi surprenant, il s’agit du blog WP1 qui n’arrive pas en dernier des WordPress.

Pour le reste, je constate que les articles linkés sont mieux placés que ceux qui ne le sont pas que ce soit depuis des ndd pénalisés ou non.

Sur Unblog et WordPress, les articles linkés uniquement grâce à des sites pénalisés arrivent en tête. Chez Agence-Presse, il s’agit de l’article linké depuis 1 digg non pénalisé.

Ce test montre :

  • qu’il est préférable d’avoir des liens depuis des sites pénalisés que de ne pas en avoir,
  • qu’une page avec uniquement 1 lien depuis un site non-pénalisé peut se placer mieux qu’une page avec 4 liens,
  • qu’une page avec uniquement des liens depuis des sites pénalisés peut se placer mieux qu’une page avec des BLs depuis des ndd non pénalisés.

Conclusions sur les plateformes de blogs

Ayant utilisé des blogs gratuits, je peux comparer ces plateformes de blog :

  • Agence Presse s’indexe mieux que WordPress et Unblog est bien plus lent à s’indexer,
  • WordPress a l’air plus puissant qu’Agence Presse. Unblog est la plateforme qui se place le moins bien dans les SERPS.

Conclusions sur l’utilisation des sites pénalisés

A l’issu de ce test, voici mes conclusions :

  • il ne faut pas supprimer ses liens depuis des sites pénalisés,
  • il faut privilégier dans son netlinking les sites non-pénalisés,
  • il n’est pas négatif de prendre les liens depuis des sites pénalisés.

Notes : Pour que ce test soit plus juste, il faudrait utiliser des nouveaux sites et non des blogs sur des plateformes. Ce test ne cherchait pas à montrer la puissance d’un lien depuis un site pénalisé par rapport à un site non-pénalisé car il faudrait trouver des sites de même valeur ce qui est impossible.

Astuces pour obtenir des liens grâce à la politique

La quatrième élection de l’année en France se termine demain. L’occasion de revenir sur quelques moyens de profiter de la politique pour le compte de son netlinking.

Le linkbaiting par le buzz

La première manière est d’enfariner le futur Président de la République lors d’une réunion publique. Veillez à ce que de nombreux journalistes soient présents dans la salle. Il faut alors crier bien fort le nom de son site internet pour que cela fonctionne bien. Le résultat attendu peut être la création de liens naturels depuis des sites d’autorité comme 20 Minutes, France Soir, Liberation, Arrêt Sur Images, Guy Birenbaum, Locita, Elle, Europe 1, FranceTV, Le Figaro, Le Parisien, Le Télégramme, etc. Attention, vous risquez de prendre une balle dans vos fesses.

Créer la polémique avec son site

Autre point que les médias sont friands : la polémique. Bel exemple avec Vote Inutile dont l’action est relayée dans l’Express, Owni, 20minutes,PCintact, Métro France,  etc. Attention vous risquez qu’un homme politique vous colle un procès.

Reprise de nom de domaine

Le milieu politique est très cyclique. Les candidats aux élections ont la fâcheuse tendance à acheter des noms de domaine avec l’année de l’élection :

  • nihous2007.fr
  • segoleneroyal2012.fr
  • marinelepen2012.fr
  • evajoly2012.fr
  • poutou2012.org

Ces sites internet possèdent des liens depuis des sites trustés comme LeMonde, Rue89, Wikipedia, voire de .gouv.fr. Ils ont aussi du Pagerank. Bref, cela peut être intéressant de les avoir. Les candidats à la Présidentielle, aux Législatives, … ne se rendent pas compte de la valeur d’un ndd et l’abandonne. Il n’est pas forcément inutile d’en récupérer. Attention néanmoins à ne pas se faire rattraper par un procès. Préférez donc les ndd comme Placeaupeuple2012.fr en vérifiant qu’il n’est pas déposé à l’INPI (ce qui est le cas pour celui-ci). Il ne vous reste plus qu’à réfléchir aux sites des candidats malheureux près de chez vous.

Exemple concret de référencement concurrentiel pour une boutique bébés

Dans un précédent article, j’ai défini un deuxième niveau de sites servant à l’obtention de liens de qualité. Aujourd’hui, je vais essayer d’être le plus concret possible. Via un exemple, je vous montre comment faire pour créer un netlinking qualitatif en vue d’un bon référencement sur des requêtes très concurrentielles.

Référencement concurrentiel : réseau de qualité

Je n’ai jamais effectué de référencement très concurrentiel mais voici la théorie de ce que je ferais si c’était le cas. Certains vont trouver que cela demande beaucoup d’argent, de temps, de motivation. Pour des keywords recherchés, ces notions n’ont que peu de significations. En effet, les moyens doivent être mis pour battre les autres.

Pour ce référencement, il faut bien sûr réaliser un site optimisé avec des textes longs et uniques sur chaque page. Il faut obtenir des liens en nombre et surtout des liens de qualité.

C’est sur ce dernier point que je vais m’attarder avec le deuxième niveau qui est la clé, selon moi, d’un SEO de qualité.

Exemple : boutique de produits pour les enfants et mamans

Pour être le plus pragmatique possible, je vais prendre comme exemple une boutique proposant des vêtements, mobilier, cadeaux bébés, sac à langer, puériculture, …

Création de sites de niveau 2

Concernant les sites de niveau 2, je vais m’y intéresser pour deux raisons. Le premier est l’aspect SEO bien sûr mais le second ne doit pas être oublié. En effet, une boutique en ligne tire ses revenus de la vente de produits, donc si ces sites peuvent aider à vendre plus ce n’est que mieux !

Blog sur la boutique

La première chose pour bâtir son netlinking est de créer un blog sur le shop. Celui-ci va être l’outil numéro 1 pour la communication sur la marque et pour créer des backlinks vers les fiches produits.

Un exemple intéressant est celui du Tiroir A Collant et son blog sur les collants. L’activité est très forte et chaque article est composé d’un ou plusieurs liens vers la boutique. Notez qu’il est installé sur un nom de domaine différent donc les liens ont certainement plus de poids même si l’hégémonie de la direction des liens doit rendre Google assez dubitatif quant à la possibilité d’un site réellement autonome.

Deuxième exemple qui est une référence dans le milieu du e-commerce : Archiduchesse. La forte personnalité de son créateur donne le ton et lui permet de créer une communauté. Ces personnes se sentent impliqués, notamment avec le compte rendu mensuel du chiffre d’affaire. Ils sont contents de participer à la vie d’une entreprise familiale de produits made in France. La boutique obtient des « J’Aime » facilement et le bouche à oreille doit fonctionner. Archiduchesse parle aussi d’entrepreneuriat et de e-commerce si bien que des e-commerçants suivent avec attention les nouveaux billets. Même eux portent des chaussettes alors le blog sert à réunir un public d’acheteurs potentiels. Pour en revenir au milieu du bébé, Benjamins de Presque Parfait suit la même direction avec son blog où il travaille la proximité avec ses lecteurs et le netlinking.

Justement travailler le netlinking peut être aussi « passif ». L’exemple que tout le monde connait (j’espère) est celui d’Axe Net dont les articles sont très bien relayés à la fois sur les blogs et sur Twitter. Ce linkbaiting favorise donc la « boutique de sites et SEO » afférente qui se trouve intimement liée au blog.

Autres blogs / sites thématiques

Passé le blog officiel, il est possible de créer d’autres sites. Ceux-ci peuvent être sur des plateformes de blogs gratuits, pour cela, je conseille Unblog et Agence-Presse.

D’autres seront à créer sur des noms de domaines en propre. Si les concurrents de cette boutique de bébés (enfin de produits pour bébés) ont des sites anciens avec du PR, il n’est pas négligeable de bien choisir les ndd avec pourquoi pas l’achat de sites ou noms de domaines anciens. Le but est de récupérer des sites étant indexés dans Google depuis plusieurs années, qui ont du PR et pourquoi pas des liens d’autorité depuis des sites en .edu, .gouv.fr, ou depuis Wikipedia.

Passé maintenant la structure, intéressons-nous au contenu. Ces sites informatifs doivent donc parler du milieu du bébé et des parents afin de construire la contextualisation favorisant la pertinence des liens. Autant en spécialiser sur les produits phares. Ainsi, il peut y avoir 2 blogs sur les « cadeaux de naissance« , 1 autre sur les « sacs à langer » et enfin 1 sur la « puériculture ». Parler tout le temps des produits restreint la créativité pour produire des textes, il faudra donc élargir le sujet sur d’autres sites sur des thématiques comme « apprendre à être une bonne mère », « comment élever un enfant », … Dans ces derniers exemples, l’autre intérêt est d’augmenter son lectorat avec des internautes tapant d’autres keywords que ceux ayant un rapport avec l’achat d’articles pour bébé. Mais ce n’est pas parce qu’ils ne cherchent pas « sac à langer » qu’ils ne vont pas en acheter en voyant une publicité sur un blog dédié à l’accouchement.

Boutiques secondaires

Un autre système de création de site satellite est de placer une autre boutique dans Google. Il est possible de racheter un concurrent par exemple pour profiter de la clientèle, l’ancienneté du ndd, … Ou alors d’en créer une nouvelle.

Dans ce cas, il faut réfléchir à proposer autre chose. La thématique de l’exemple est un shop vaste avec à la fois des vêtements, du mobilier, de la puériculture, … La deuxième boutique pourrait être sur un produit précis comme par exemple les cadeaux de naissance.

Autre placement possible, celui du prix. Le premier site demande du temps dans la gestion, autant que le second soit moins chronophage pour l’e-commerçant. Un placement haut de gamme avec une marge forte peut être intéressante. Si les visiteurs ne trouvent pas leur compte à la vue de ces tarifs impressionnants, ils doivent logiquement retrouver facilement la boutique numéro 1 facilement pour trouver les produits à un prix plus attractif.

Forum

Bon ok, je suis d’accord tout cela est coûteux en temps. Il faut laisser un peu les autres travailler à sa place avec des systèmes où ce sont les internautes qui écrivent le contenu. La création d’un forum peut-être la solution.

Je sais que lancer un forum qui tourne très bien et tout seul demande un boulot énorme. Comme pour tout, le mieux est de le différencier en se plaçant sur une niche afin de séduire plus facilement sa communauté comme ici avec ce forum sur les enfants précoces. Une fois qu’il a pris son rythme de croisière, ce n’est que du bonheur ! En effet, je pense que c’est un très bon public à avoir. La modération doit être assez facile. Elles vont parler très facilement de leur vie de mère et s’entre-aider.

Là aussi, outre l’aspect SEO, un forum est le moyen de réunir des consommateurs potentiels. Entre la publicité et l’emailing, l’administrateur du forum a les clefs pour vendre des produits bébés et femmes enceintes.

Blogs gratuits

Autre moyen qui demande peu de temps dans la création de contenu (mais du temps en modération), la mise en place d’une plateforme de blogs gratuits. Le but est d’offrir aux mamans un moyen de s’exprimer. Les blogs perso fonctionnent bien, autant s’offrir la possibilité de booster son netlinking grâce à cela en achetant un ndd. Qui va réserver blogmamangratuit.com ?

Portail SEO

Là aussi, ce n’est que de la modération. Un portail SEO sur le milieu de l’enfant est un moyen de choper du contenu facilement. Que ce soit un blog collaboratif sur les bébés ou un annuaire de boutiques pour les mamans, cela laisse la possibilité de contrôler les publications de ses concurrents directs. En ce qui concerne les textes des boutiques non-concurrentes, les référenceurs de celles-ci vont peut-être faire le travail pour vous en référençant les pages publiées contenant les backlinks vers leur shop. En faisant cela, ils popularisent aussi le portail SEO dans son ensemble.

Services en ligne

Niveau netlinking passif, offrir des services est souvent une stratégie payante. Une galerie d’images avec des photos de bébé permet d’obtenir des liens-copyright facilement depuis des articles parlant des bébés.

Cela peut être aussi le cas en créant un template WordPress gratuit sur la thématique des bébés, enfants, mamans, … En sollicitant un graphiste pour créer une demi-douzaine de design, vous pouvez sans connaissance particulière choper des milliers de BL facilement avec un lien savamment placé dans le footer.

Réseaux sociaux

Pour en terminer sur les sites satellites, il ne faut pas négliger Twitter, Facebook, Google+, … Assurer une présence sur les réseaux sociaux est un moyen d’améliorer son référencement naturel et aussi d’aller à la recherche de clientèle. Les jeux concours par exemple peuvent permettre d’obtenir le quota de « J’Aime » et de RT favorables à la popularité sociale d’un site web. Mais tout cela, c’est à vous de le créer en fonction de la thématique du site.

Quel netlinking entre ces sites ?

Maintenant que vous avez créé ces magnifiques sites internet, il faut les référencer. Chaque site devra être référencé dans les annuaires, plateformes de communiqués de presse, digg-like, …

La(es) boutique(s) devra(ont) recevoir des liens depuis tous ces sites de niveau 2. Il est possible de lier quelques uns de ces sites mais il ne faut pas trop abuser pour éviter que Google décèle un « réseau de sites ».

L’intérêt est de monter ces sites sur le maximum de keywords en rapport avec le milieu des bébés et surtout d’avoir les boutiques aux premières positions de Google pour les mots-clés qui convertissent.

Cet article est bien court pour présenter le référencement d’un site sur des requêtes concurrentielles mais démontre de sa stratégie globale au travers d’un exemple qui, je l’espère, a été concret. N’hésitez pas à laisser des commentaires pour corriger/étoffer ma vision.