Pourquoi le netlinking coûte plus cher ?

Par rapport à il y a 2 ans, le netlinking coûte plus cher. Ce n’est pas étonnant, il y a des raisons. Panda, Penguin et la pénalisation de nombreux CP y sont pour beaucoup. Pour avoir un netlinking efficace et durable, il faut passer plus de temps d’où des tarifs plus élevés.

Des spots plus difficiles à obtenir

Auparavant, je pouvais avoir accès à des dizaines et des dizaines de sites de CP simplement, sans même faire une demande. Aujourd’hui, ils sont nombreux à être pénalisés et les autres sont fermés aux inscriptions. Si j’ai un compte auteur, je peux continuer à y publier mais cela reste beaucoup plus rare qu’auparavant.

Il faut donc se tourner vers d’autres plateformes et certaines sont très bien avec une véritable ligne éditoriale. Ces guides pratique, sites d’actualités ou blogs personnels n’ont aucune mention au référencement et peuvent même présenter des articles sans lien. Ils sont plus armés pour durer et passer entre les goûtes d’une pénalité. Mais ce n’est pas évident de pouvoir y publier. Il faut négocier, échanger des mails et recommencer à chaque fois. Parfois, il faut faire un échange d’article et cela prend encore du temps.

Des textes orientés pour les internautes

En outre, publier sur de tels sites demande un effort supplémentaire. Il faut coller à la ligne éditoriale. Si c’est un blog perso, l’écriture est différente que sur un site d’actualité.

Par ailleurs, il faut écrire pour les internautes. Cela signifie qu’il faut intéresser le lecteur potentiel avec un texte répondant à leurs attentes.

Voici quelques exemples de sujets d’articles destinés à la promotion d’une boutique de chaussures comme Zalando :

  • Correspondance de la pointure US – FR (guide pratique)
  • Comment laver ses chaussures en cuir ? (guide pratique)
  • Mes 3 escarpins coups de coeur (blog perso)
  • Ma wishlist de novembre 2013 (blog perso)
  • Natalie Portman portait des escarpins Anna Field aux TROL (site d’actualité people ou mode)
  • Zalando : premier e-commerce de la Cité de Qarth (site d’actualité entreprise)
  • Hausse de 300 % du chiffre d’affaire de Zalando au premier trimestre (site d’actualité financière)

Il est évident que cela change du simple article de présentation de Zalando. Si le site est de qualité, il aura une ligne éditoriale claire alors ce sera plus facile de trouver le thème de l’article et la rédaction sera facilité. Du moins, il sera plus facile d’accoucher de la trame de l’article. En revanche des recherches seront peut-être nécessaires ce qui prendra du temps.

Quelles plateformes ?

Vous voulez savoir quelles sont les bonnes plateformes permettant de faire un netlinking bien propre ? A vous de les chercher ! En tout cas, ces pépites ne doivent pas être mises en avant sur un blog SEO comme le mien et encore moins listées. Il faut les garder précieusement et les partager uniquement à des personnes de confiance.

Ce contenu a été publié dans Netlinking. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

11 réponses à Pourquoi le netlinking coûte plus cher ?

  1. Je trouve également que cette hausse des tarifs pour des prestations de netlinking est tout à fait justifiée. Si une agence propose les même tarifs qu’il y a deux ans et qu’elle promet les même résultats qu’en ce temps, il y a forcément quelque chose qui ne va pas. Car le netlinking a naturellement évolué et il continuera d’évoluer dans la mesure où les critères de popularité de Google changent constamment au fil du temps.

    Et effectivement, les bons spots deviennent (de plus en plus) les spots privés, thématiques et ceux qui paraissent complètement naturels (plus de marque SEO, ligne éditoriale, contenus de qualité…). On peut compter dessus par contre comme tu l’as dit, ils sont pas facilement accessibles et cela prend + de temps.

  2. Rodrigue dit :

    Je suis d’accord on ferme sa g!%ùm quand on arrive à trouver de bons spots, ou du moins on le garde QUE pour les copains 😉

    Mais n’empêche qu’au lieu de chercher il vaut pas mieux avoir son réseau !

  3. Yann dit :

    Entièrement d’accord avec toi. Et c’est bien pour cela que beaucoup de sous-traitants SEO mettent la clé sous la porte depuis 2 ans maintenant, car il ne suffit plus de lancer la sulfateuse, il faut faire preuve de créativité et avoir un minimum de compétence ou bien même de talent : dénicher les bons spots, négocier la mise en ligne, assurer le suivi et le maintien approximatif du nombre de BL, etc

    De toutes façons, je plussoie Rodrigue : beaucoup d’entre nous possèdent leurs entrées et/ou leurs réseaux de sites qui tiennent la route. Comme je l’écris dans le billet de blog passé en signature « La confiance ne sera accordée qu’à ceux qui ont une certaine éthique et qui perdurent sur la Toile « …

  4. Thomas dit :

    Chaque métier du web devient un peu plus précis et un peu plus pointu chaque jour, et rester à la page demande de plus en plus de travail, notamment pour les référenceurs

    Par exemple, développeur/ intégrateur web de métier, j’aime bien travailler aussi sur du SEO, mais je commence sérieusement à flancher en terme de netlinking. Plus assez de temps pour me maintenir sur les différents fronts du web, et donc plus assez de temps pour trouver des spots intéressants !

    Tout devient de plus en plus sectorisé et l’expertise prend de plus en plus sa place. Le prix doit suivre cette logique, c’est évident !

    • Capitaine SEO dit :

      effectivement, connaître les bons spots demande de rester en contact avec d’autres référenceurs/webmasters via les forums ou les réseaux sociaux.

  5. C’est tout à fait logique, je remarque que depuis quelques années, le temps que je passe pour obtenir ne serait ce qu’un seul lien de qualité à juste doublé et encore je suis gentil…

    Auparavant l’on recevait des dizaines de mails de propositions d’échanges de liens et là plus rien, je ne sais pas vous ?

    Mais il ne faut pas dramatiser car si c’est plus difficile pour nous alors çà l’est également pour les autres ! 🙂

    • Capitaine SEO dit :

      moi c’est un peu l’inverse. Auparavant mes sites étaient ouverts donc pas forcément de sollicitation alors que maintenant je reçois des mails de temps en temps et même des relancent pour renouveler l’opération sur de nouveaux spots.

  6. Arnaud dit :

    Comme tu le dis les choses sont de plus en plus complexe, les spots sont de moins en moins nombreux et il faut commencer à créer ses propres spots, cependant malheureusement, pour avoir de bon spot, cela demande du travail et de l’entretien, ce qui à un cout !

    • Capitaine SEO dit :

      oui, cela demande beaucoup de travail d’avoir ses propres spots mais sûrement la meilleure solution.

      • Arnaud dit :

        Je le pense de plus en plus quand je vois le nombre de cp qui ferment leur porte, ou alors les cp ou certains articles sont perdus par manque de sauvegarde etc (ca m’est déjà arrivé aussi donc je ne jette pas la pierre) mais je me dis que tant qu’à faire autant avoir la main sur un maximum de ses sources de lien 🙂 Après attention à ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier car le jour au google plombe 50% de tes spots perso tu as intérêt à pouvoir te retourner.

        • Capitaine SEO dit :

          ça me rend dingue de voir un spot disparaître (moi même j’en lâche de temps en temps et je trouve ça dommage).